Skip Navigation



Flash Player(free)

Le royaume de Grand Gaya est vivant. Les sites historiques qui donnent un aperçu sur la vie du royaume de Grand Gaya, un des pays antiques de la Corée


La culture du royaume de Grand Gaya

La culture et la réligion

En parlant des cultures de Samguk(trois royaumes de la Corée), on dit souvent que Goguryeo est de caractéristique culturelle vaillante et passionnante, que Beakje est de caractéristique culturelle élégante et belle et que Shilla est de caractéristique culturelle simple et harmonieuse. On a découvert le style de Grand Gaya par les poteries, les bijoux, les armes et les mors du cheval sortis. Les poteries de Grand Gaya représentent la beauté des coubes stabilisées, les bijoux montrent l'élégance avec le travail d'artiste très subtile et on sent la gravité des soldats par les armures et les casques fabriquées de la fàçon solide et pratique. La caractéristiaue de la culture de Grand Gaya est à la fois artistique et utile et elle est préservée à présent en passant par Shilla sans être coupéé comme Gayageum.

Woureuk et le Gayageum

Le Gayageum représente l' instrument traditionnel de notre pays, et il fut inventé par Woureuk à la demande du roi Gashil. Le Gayageum est fabriqué avec du bois de chene, et 12 cordes de fil de soie. La partie ronde du haut repésente le ciel et la partie basse la terre, la partie vide à l'intérieur représente l'espace entre le ciel et la terre. Woureuk a composé 12 morceaux pour le Gayageum et jusqu'à maintenant ces 12 compositions restent encore célèbres. Dans la vallé en or surnommée la valléé de la clarité parce que l'on y entendait Gayageum très clairement, Woureuk avait joué du Gayageum avec ses éléves. Gayageum

La croyance et la réligion du royaume de Grand Gaya

Comme ca se voit par les peintures murales de l'âge préhistorique et les mythes de la fondation, les habitants de Goryeong croyaient au départ les dieux de la montagne, du ciel et du soleil. Influencés par ce genre de la croyance, ils ont du croire que la vie réelle continue après la mort comme vu par les tombes de l'inhumation. Et ils ont dessiné les fleurs de lotus et ont mis les vaisselles ayant l'arbre aromatique en recevant le bouddhisme. Parfois ils ont donné les noms bouddhiques sur les bâtiments et Woureuk a composé la musique de Gayageum pour les cérémonies bouddhiques.
Print Top