Skip Navigation



Flash Player(free)

Le royaume de Grand Gaya est vivant. Les sites historiques qui donnent un aperçu sur la vie du royaume de Grand Gaya, un des pays antiques de la Corée


Dynastie de Josun et l'époque moderne

Après la fondation de la dynastie de Josun, en 1413, l'officier Hyungam envoyé par l'état a commencé à gouverner Goryeong. A ce moment-là, les familles indigènes de Goryeong appleées Park(朴),Shin(申)․ et Yu(兪) étaient devenues importantes tellement que certaine personnes de ces familles ont eu la chance de participer à la politique à la capitale. Pendant la guerre de Yimjin en 1592, Kim Myeon de Goryeong avait déclenché une armée de justice pour battre les pirates japonais. Kim Myeon est devenu le chef de cette armée et a eu la mort dans le champ de bataille. Et Pendant la guerre de Jungyu, le chef de l'armée de justice, Park Jungwan d'origine de Goryeong a eu une grande victoire à la bataille de Goryeong. En 1895, Goryeonggun était inclue dans Daegubu(大邱府) mais est devenue de nouveau Goryeonggun de Gyungsangbukdo en année suivante.

Les ruines et les vestiges de la dynastie Josun

La dynastie de Josun avait remplacé la culture bouddhique par celle de confucianisme. Alors en début de cette dynastie, le roi Taejong a construit une école de confucianisme à Goryeong pour faire admirer le Confucius (Gongja). Depuis, un peu partout à Goryeong plusieurs écoles de confucianisme ont été établies et beaucoup d'étudiants y ont étudié la science de confucianisme et ont prépareé les concours pour l'entrée dans les fonctions publiques. D'un autre part à Goryeong on peut voir la résidence originaire du professeur Jumphilgae Kim Jongjik, la résidence originaire de Jookyu Ohwoon qui était à la fois politique et grand savant et le cimtière et les vestiges de Songam Kimmyeon qui était un des chefs des armées de justice de la région de Youngnam. Et on trouve aussi les livres et les documents concernés. En plus à Goryeong il y avait beaucoup de fils dévoués à leurs parents et les filles fidèlles et on trouve pas mal de cimtières des officiers de Goryeong donc le titre est Hyungam. Et puis à la dernière moitié du règne de la dynastie de Josun, Goryeongsangmousa, une grande organisation des commerçants était très fleurie tellement qu'elle aie contrôlé le marché de commerce dans la région intérieure de Youngnam.

Les terrains pour les fours des potiers à Goryeong : En 1454, "Les porcelaines de Goryeong sont les meilleures" (Sejongshilokjiriji)

Il faudrait les argiles de bonne quailité, les bois abondants à brûler et les transports faciles pour produire les porcelaines. Comme Goryeong avait contenté ces conditions, elle a pu avoir des productions continuelles des poteries et des porcelaines de qualité depuis la dynastie de Grand Gaya. L'esprit et la méthode des potiers de Goryeong étaient bien appréciés et par conséquence les porcelaines de Goryeong étaient envoyées aux palais royaux pendants la dynastie de Goryeo et de Josun. Dans la région de Goryeong, on peut voir à présent 5 terrains pour de grands fours des potiers à Wounsoumyeon, à Sungsanmyeon, à Ssanglimmyeon, à Goryeongeup et à Wougokmyeon ainsi qu'une centaine de terrains pour les fours normaux.
Qu'est-ce que c'est, ce truc comme le marron?
Bijimbachim (a kind of support) C'est le support trouvé dans le terrain pour le four d'un potier où l'on avait cuit les céladons poudrés blue-grisâtre à la première moitié du règne de la dynastie de Josun. Ce support était posé juste en sous des céladons pour que ceux-ci ne collent pas pendant la cuisson. On y voit nettement les empreintes digitales des potiers artistiques d'il y a 500 ans.

Les terrains pour les fours des potiers à Saboudong et à Gisandong

Les terrains pour les fours des potiers à Saboudong et à Gisandong Les 2 terrains pour les fours des potiers les plus connus parmi les tous de la région de Goryeong sont à Saboudong et à Gisandong. Ils sont distancés de 1km seulment et on y avait cuit les céladons et les céladons poudrés blue-grisâtre de la fin de la dynastie de Goryo à la première moitié du règne de la dynastie de Josun. On y trouve maintenant les fragments des fours, les assiettes de toutes les tailles, les vases, les morceaux cassés des céladons et les supports utilisés à poser les céladons par dessus pendant la cuisson. L'art céramique de Goryeong qui était succedé depuis la dynastie de Grand Gaya a été transmis au Japon à l'occasion de la guerre de Yimjin.

Les vestiges trouvés dans les terrains pour les fours des potiers à Goryeong

Les instruments divers sont utilisés pour cuire les céramiques dans les fours. Il faut recouvrir le sol de sable, mettre Dojimi (une sorte d'un support plat) et y poser les vases ou les assiettes de la façon d'une sur l'autre. Juste avant de cette dernière action, l'autre support de la taille de marron doit etre mis entre Dojimi (une sorte d'un support plat) et es vases ou les assiettes afin que celles-ci ne collent pas l'une à l'autre. Et il faut les couvrir de Gapbal( une sorte de grand récipient) pour éviter que le feu touche directement les objets ou que les étincelles et des choses étranges tombent par dessus.

Rapport du nombre des familles

Le rapport du nombre des familles(戶口單子) est la matière élémentaire existée à la dynastie de Josun pour élaborer le registre de l'état civil. Dans ce rapport du nombre des familles, l'adresse du chef de famille, les familles de lui et de sa femme, les résidents et les esclaves sont bien indiqués. Les autoritées de chaque village avaient vérifié les rapports déclarés par les habitants et ensuite enregistré dans le registre de l'état civil. Ce registre de l'état civil servait des bases pour les appelés pour effectuer le sevice militaire, la vérification de l'indentité et les données pour les procès.

Les vestiges conservés de la résidence originaire de Jookyu

a résidence originaire de Jookyu Jookyu Ohwoun(1540~1617) était à la fois un vassal et un chef de l'armée de justice. Dans sa résidence orginaire se trouvant à Songrimri, Ssanglimlyeon de Goryeong, on a trouve les livres anciens comme "Daehakjanggoudaejeon" et "Yangseyoumouk", les documents anciens comme les doctrines, le rapport du nombre des familles et l'inventaire, la plaquette gravée d'impression des pages d'un livre et la parure en ivoire à porter par les hommes politiques des 4 plus haut niveaux lors des rencontres avec le roi. Le musée expose les doctrines, la parure en ivoire à porter par les hommes politiques des 4 plus haut niveaux lors des rencontres avec le roi et la selle parmi les vestiges conservés de la résidence originaire de Jookyu.

Les vestiges conservés de l'école de confucianisme de Goryeong

L'école de confucianisme était l'établissement national de l'éducation construit pour faire connaître le confucianisme et les confucianistes y compris Confucius (Gongja) à la sociéte provinciale. L'école de confucianisme de Goryeong avait été construite en 1414 (13ième année du règne de Taejong), a déménagé plusieurs fois et s'était installée à l'endroit actuel en 1702 (28ième année du règne de Soukjong). Le musée expose les vestiges conservés de l'école de confucianisme de Goryeong comme les documents anciens et la plaquette en bois d'impression.

Les tuiles anciennes de Goryeong

morceaux de tuile ancienne de Goryeong Lors des fouilles effectuées en 2005 sur le terrain de l'auberge de l'ancienne station de poilice se trouvant dans le centre ville de Goryeong, on a trouvés beaucoup de tuiles avec les dessins des fleurs et des lettres de Goryeong. De ce fait, on peut supposer que les habitants de Goryeong aimaient bien la fleur et ils étaient très fiers de vivre à Goryeong, la capitale de la dynastie de Grand Gaya.

Les écoles de confucianisme à Goryeong pendant la dynastie de Josun

L'école de confucianisme de Goryeong, l'école de confucianisme de Moonyeon, 'école de confucianisme de Youngyeon, l'école de confucianisme de Mearim, l'école de confucianisme de Doam, la ruine du général Kimmyeon, l'école de confucianisme de Nokang, le pavillon de Byeoksong, Mannamjea (un local bâti pour déposer les affaires nécessaires aux rites ancêstraux), a résidence originaire de Jookyu, a résidence originaire de Jumphiljea, Doyeonjea (une maison construite pour se rappler des oeuvres de Jumphiljea Kim Jongjik et effectuer les rites consacrés à Jumphiljea Kim Jongjik), le cimtière de Sungphoungjea (l'homme dévoué à ses parents)

L'école de confucianisme de Goryeong, Doyeonjea, a résidence originaire de Jumphiljea, le cimtière de Sungphoungjea
Print Top